L’historique

Historique page n° 1

L’école Claude Bernard se situe dans le quartier Belvédère. C'était l'un des quartiers les plus chics de la ville dans les années 1920. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, il s’est transformé en un quartier populaire du grand Casablanca. Le quartier était historiquement dominé par les Français pendant la colonisation du Maroc. À Belvédère se trouvent toujours le collège Anatole France et notre école à l'ancien Industrie à côté du marché des crieurs.

Jusqu’au milieu des années 1960 il y avait l'école des filles et l'école des garçons. Après 1968, l'école est devenue mixte. Une partie du mur mitoyen a été cassée.  "Les petits" étaient côté école des filles, et les "grands" côté école des garçons.

En 1988, l’école se composait de 15 classes, 15 enseignants de français, 3 enseignants d’arabe classique et un enseignant d’arabe dialectal, 2 aide-maternelle et 2 agents de service. Il y avait également une titulaire mobile, juste pour notre école.  Il n’y avait alors ni garderie, ni cantine. Un des gardiens logeait à l’entrée du cycle 3 dans un logement de fonction.

La première garderie a été créée dans les années 90.

En 1994, suite à la fermeture de l’école Daudet, notre école s’est agrandie et a vu arriver de nouveaux enseignants, 2 en arabe et 3 en français. Les membres du RASED sont alors arrivés à Claude Bernard à la même période. Un nouveau bâtiment est alors construit : celui où se trouvent actuellement la BCD et les classes de CM2.

En 1995, les parents d’élèves créent la cantine. Au départ elle était située dans la classe de CE2a, en face de l’actuelle BCD. Puis la nouvelle cantine a été construite au milieu des années 2000 à un emplacement qui était alors l’unique parking des enseignants.

En 2000, l’école est constituée de 20 classes, 20 enseignants de français, 6 maîtres d’arabe, 3 aide-maternelle et 5 agents de service.

En 2008, le gardien le plus âgé a pris sa retraite et son logement n’a plus été fonctionnel. A la même époque, une salle de motricité a été construite en face des CP, à la place du préau du cycle 2.

Depuis 1988, l’école a été gérée par 7 directeurs différents.

Historique page n° 2

 

Une classe maternelle, année scolaire 1961-1962.
Cette année-là, Colette jouait avec le mécano, dès la Grande section

Une classe de CE1 année scolaire 1963-1964 où l’on dénombre 36 petites filles.

L’équipe enseignante dans les années 1960.
Comptez la proportion d’hommes et de cravates.
Les temps changent

Cet article ne demande qu’à être corrigé (éventuellement), enrichi et complété par vos contributions